Raccourcis

Le District

Site du District 1750 du Rotary Club
Rotary 1750
Espace membre - Se connecter

Visite de la SDAT

lundi 28 septembre 2015


Accueil par le président de la SDAT Mr Bernard BLETTERY, et son directeur Mr Thierry Guillochon.
Lez premiers liens créés entre notre club, le lycée St Bénigne ne demandent qu’à se développer, d’où cette belle initiative d’aller découvrir les installations de la SDAT sur place. Le président nous accueille sur ce terrain acquis 6 mois avant l’arrivée d’Ikéa, dans la partie ateliers. Il nous remercie de l’avoir accompagné dans la création de l’association halte de nuit où, grace à l’aide d’équipement en lits, 250 personnes ont été accueillies cet hiver.
Les ateliers sont partagés avec le foyer du Renouveau qui s’occupe plutôt des personnes dépendantes à l’alcool et. Le foyer travaille le recyclage du papier de bureau. Thierry Guillochon rappelle que la SDAT a été créée en 1903 et s’occupe des personnes adultes qui ont besoin d’un coup de pouce pour repartir. Notre objectif est la réinsertion sociale et/ou professionnelle. Nous avons une équipe de maraude, un CHRS (centre d’hébergement et de réinsertion sociale), des pensions de famille, des lits halte soins santé, une maison de retraite, un centre de santé polyvalent, un CAMSA en lien avec la chartreuse. En projet, l’achat d’un véhicule équipé pour la prévention dentaire et ophtalmo, un cabinet dentaire et un cabinet ophtalmo.
En permanence, la SDAT assiste 600 pers dont 400 hébergées. La première étape est de leur redonner une identité (papiers d’identité, droits sociaux). Nous faisons de l’assistance, pas de l’assistanat, rappelle Thierry Guillochon et certains deviennent salariés, par exemple pour les travaux délégués sur A/O par la mairie de Dijon sur le cimetière. Ce sont de vrais contrats de travail. Dans l’atelier, nous sommes sous-traitants de nombreuses entreprises et l’on essaie de développer les qualités des personnes, en fonction du projet défini. Nous créons une dynamique par le travail, 24h au SMIC par semaine. Nous constatons que le fossé s’est agrandi ces dernières années entre le monde du travail qui devient très élitiste, de plus en plus exigeant. Dans le passé, il y avait des petits travaux, chacun trouvait plus facilement sa place par des services et travaux qui ne demandaient pas de compétences particulières. La modernisation et la technologie écarte nos personnes qui ont peu de compétences à monnayer.
Nous avons développé une activité de collecte et recyclage des textiles avec des containers placés dans les entreprises pour éviter le pillage. 25 postes dijonnais ont été créé pour gérer la collecte. 2 magasins ont été ouverts pour la vente des vêtements triés, certes de seconde main mais sans tâche et très convenable. La population dijonnaise sdf est relativement stable, un accroissement récent liée à l’arrivée des déboutés du droit d’asile. Dijon est bien équippée en offre, personne ne meurt de faim. Les dijonnais sont généreux mais ne devraient plus donner dans la rue car les personnes ensuite refusent de travailler, de se réinsérer, gagnant plus en mendiant. Donner plutôt aux associations. Projet : Opération sac à dos !
Il s’agit de préparer, pour le Noël de chaque SDF, des sacs à dos contenant un kit chaleur, un kit hygiène et un kit festif. Chacun peut prendre un vieux sac à dos et le remplir avec un pull /écharpe/bonnet, quelques victuailles et des produits d’hygiène.

Patick GOUDOT
Rotary Dijon Ducs de Bourgogne



Crédits : www.site-rotary.fr : création site Internet Rotary Club © 2018